Connectez-vous S'inscrire
Management : Les 4 Temps du Management

Editorial

Et si manager, c'était aussi prendre soin ?


Malgré les alibis langagiers, les pratiques de management relèvent encore de la violence dissimulée. Elles sont souvent associées à une vision martienne de l'action. Pourtant, si on explore les origines étymologiques du mot " Management ", d'autres compréhensions sont possibles.

L'Oxford English Dictionary attribue l'origine du mot " management " aux termes français " mesnage " et " mesnager ", qui au XIIIe siècle signifiaient " l'art de gérer les affaires du ménage, c'est-à-dire : conduire son bien, sa fortune et ses domestiques de façon judicieuse ". Au fil du temps, en français, ce terme a évolué vers l'idée " d'une gestion des relations à autrui réfléchie et pondérée " pour finalement donner naissance aux termes " ménager " et " ménagement " à l'époque moderne. " Ménager " signifiant " traiter avec égards, avec respect ; prendre soin".

Ainsi, cette proximité sémantique des 2 mots permet d'envisager de repenser, au moins partiellement, les pratiques managériales, généralement très orientées sur la mise en performance radicale des individus et des groupes. L'essoufflement de beaucoup de collaborateurs dans de nombreuses organisations et les pertinentes analyses de la sociologie critique semblent confirmer qu'il est peut-être temps de choisir une autre voie, qualifiée aujourd'hui d'Alter management.

Le philosophe Bernard Stiegler, apporte, à ce sujet, une contribution intéressante en définissant le mot Ménager : " Ménager c’est aussi veiller et non pas seulement surveiller, sans quoi le travail rejoint son origine étymologique d’instrument de torture. Ménager, c’est donc travailler sur la durée, et non en épuisant les fameuses " ressources humaines " dans lesquelles on puise comme dans un puit sans fond. Ménager, c’est aussi une écologie des relations humaines et des richesses humaines, c’est préserver le capital humain. Ménager c’est aussi faire le ménage, pas dans le sens de virer comme un malpropre mais dans celui de renouveler, de rénover, de discuter pour avancer malgré les discordes, qui sont des atouts pour éviter les erreurs qui pourraient résulter de la décision ".

Ce numéro présente 4 articles qui s'inscrivent dans cette tentative de faire émerger de nouvelles formes de management plus adaptées aux attentes des collaborateurs :
1.30 Prendre soin de soi même et des autres au quotidien
2.30 Clarifier régulièrement les rôles, les missions et les fonctions des collaborateurs
3.30 Le positionnement : un atout stratégique pour se développer de manière durable sur des marchés concurrentiels par Pascale Borel, enseignante chercheuse au groupe ESC Clermont
4.30 Le Slow Management : retour sur les " essentiels " du management par Loïck Roche, Dominique Steiler, John Sadowsky, enseignants chercheurs au groupe EM grenoble







Lu 9272 fois
Notez

Nouveau commentaire :