Connectez-vous S'inscrire

Le Management au service de l'Intelligence Collective de l'Action

Anthropologie du Management et des Organisations

Mardi 21 Octobre 2014
17:07

4.30 Le Slow Management : retour sur les " essentiels " du management par Loïck Roche, Dominique Steiler, John Sadowsky, enseignants chercheurs (EM Grenoble) €



Pour découvrir la ligne éditoriale et toutes les ressources du site, cliquez sur S'abonner (dans la barre bleue du titre à gauche)
4.30 Le Slow Management : retour sur les " essentiels " du management par Loïck Roche, Dominique Steiler, John Sadowsky, enseignants chercheurs (EM Grenoble)
Rédigé le Vendredi 15 Avril 2011

Commentaires articles

1.Posté par MARYNE GUILHABAUT le 15/02/2012 19:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article porte sur les effets positifs du slow management : un style de management qui demande au manager d’avoir les qualités d’un leader de groupe. Ce style de management repose essentiellement sur l’écoute, la communication, la cohésion de groupe, l’empowerment, l’optimisme, la visibilité, l’adhésion à des buts communs pour l’avenir, l’exemplarité et l’authenticité.

Dans cet article le slow management est décrit par les auteurs comme une solution efficace pour lutter contre les périodes de difficultés rencontrées par les entreprises. D'après moi ce management est à appliquer dans tous les contextes professionnelles et non seulement en temps de crise car les qualités citées en introduction devraient être maitrisées par tous managers. Cependant nous savons que ces qualités ne sont pas innées lorsque l’on décide de manager. Il est donc essentiel pour moi que tout manager face en sorte de développer ses compétences afin d’être le plus efficient et compétent possible au sein de son organisation par le biais de la formation par exemple. De plus je pense qu’aujourd’hui encore, le style de management en France est plus orienté vers du directif avec une certaine rigidité et distance du fait de la hiérarchie. Cet article est pour moi une évolution et une prise de conscience vers un autre style de management et non une réalité même s’il commence à se développer.
Enfin de mon point de vue c’est un style de management qui doit être mis en place dès le début de la prise de fonction du manager. Ce n’est pas simplement lors d’un contexte de crise qu’il doit être développé car c’est une façon de manager qui demande du temps et une organisation afin que tous les membres puissent y adhérer. A lui seul, il ne peut pas répondre à un contexte de crise car la cohésion d’un groupe ne peut pas se faire sur du court terme mais se travaille jour après jour dans l’entreprise.

Pour conclure cet article permet d’offrir une vision novatrice d’un style de management qui a fait ses preuves par son efficacité dans les pays Anglo-saxons. Il ne demande pas de changements considérables mais simplement une cohésion d’équipe et la prédominance de valeurs humaines.

2.Posté par LUAS le 12/03/2013 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour rebondir sur votre article fort intéressant :

Comme chacun sait, plus la vitesse augmente, plus le champ de vision se rétrécit avec pour conséquences majeures :

Une vue partielle et superficielle de l’environnement
Des risques aggravés d’accidents violents
Le non respect du ressenti des passagers
Un gain de temps ridiculement faible.

Hélas, force est de constater que ce phénomène sévit même maintenant en matière de Management, avec bien évidemment les conséquences que l’on connaît :

Une vue tronquée ou erronée des faits, ou des dossiers
Des résultats souvent en deçà des objectifs fixés, malgré l’énergie déployée
Une démotivation forte, voire un mal être au travail de la part des équipes
Une façon de gérer toujours dans l’urgence, sans pérennité dans le temps.

Heureusement, grâce au Slow Management*, il existe maintenant une solution :

En priorisant le “Toujours mieux” sur le “Toujours plus”
En s’appuyant sur la force de relations basées sur la sincérité des rapports
En ré apprenant à ne pas ne fonctionner que dans l’urgence
En intégrant le fait que le respect et la reconnaissance des collaborateurs est un facteur prouvé d’accroissement des performances.

Pour en savoir plus sur le module de formation que nous développons sur ce sujet,n’hésitez pas à me contacter.

Je me tiens d’ailleurs prêt aussi à vous rencontrer, si vous le souhaitez.
En vous souhaitant une très belle journée... Avec mes meilleures salutations.

Jean Philippe Luas
Dirigeant de l'International Mindfulness Institute

Editorial | Le Temps de l'Action | Le Temps des Equipes et des Projets | Le Temps de la Strategie | Le Temps des Valeurs | Le Manager en Action