Connectez-vous S'inscrire
Les 4 Temps du Management - Réinventer le Management
Il est temps de réinventer le management

Citations par auteur

Walter Bagehot


" L’argent est le nerf de la puissance économique. "
 
" Les Anglais sont plus hardis que tout autre peuple du continent quand il s’agit de placer leur argent.  "
 
" Aucun pays ayant un grand commerce héréditaire, aucun pays européen, tout au moins, ne fut jamais aussi " éveillé, "  pour employer le mot propre, que l’Angleterre ; aucun pays ne met autant de promptitude à profiter des avantages nouveaux. "
 
" De même que l’eau cherche toujours à retrouver son niveau, de même aussi les capitaux anglais se dirigent instantanément là où ils sont les plus utiles. "
 
" Un homme nouveau, avec un petit capital à lui et un grand capital emprunté, peut vendre à plus bas prix qu’un homme riche qui travaille exclusivement avec son propre capital. L’homme riche a besoin de recevoir le taux entier du gain commercial sur la .totalité du capital employé dans son commerce ; l’homme pauvre, au contraire, n’a besoin que de faire l’intérêt de l’argent (intérêt qui ne se monte peut-être pas au tiers des profits) sur la plus grande partie du capital qu’il emploie ; par conséquent, l’homme pauvre considérera, comme une ample récompense de son travail, un revenu dont la modicité forcerait l’homme i riche à quitter le commerce. "
 
" Procurer aux actionnaires les plus beaux dividendes possibles, c’est là un désir naturel que ressentent tous les administrateurs. Or plus il y a dans une banque d’argent non employé, moindre, caeteris paribus, doit être le dividende; moins il y a d’argent inoccupé, plus grand doit être le dividende. A presque toutes les assemblées générales des actionnaires de la Banque d’Angleterre on soulève ce sujet. Un actionnaire se lève pour dire qu’il ne comprend pas qu’on laisse dormir tant d’argent, et pour faire entendre que  le dividende devrait être plus considérable. "
 
" Ce que demandent les créanciers d’une banque ce n’est pas un paiement certain à une époque indéterminée ; ils ont besoin d’un paiement immédiat et non pas d’un paiement remis à une autre époque ; ils ont besoin qu’on les paie selon ce qu’il a été convenu ; or, il a été convenu qu’on les paierait à vue, et si la banque ne le fait pas ils peuvent, par ce fait, se trouver ruinés. "
 
" Les capitaux disponibles, comme toute autre marchandise, se portent abondamment là où ils ont la plus grande valeur. "
 
" Un bon banquier accumule, dans les temps ordinaires, la réserve dont il doit se servir dans les temps extraordinaires. "
 
" Une panique est le sentiment que la plupart des gens, ou beaucoup de gens, ne paieront pas leurs créanciers. "
 
" Qu’est-ce que le crédit, en somme ? C’est la possibilité pour les débiteurs de se servir d’une certaine partie de l’argent que leur ont prêté leurs créanciers. "
 
" Laisser prévaloir l’opinion qu’on ne peut se procurer de l’argent, qu’on ne peut s’en procurer à aucun prix, c’est vouloir transformer l’alarme en panique, la panique en démence. Mais, bien que la règle soit évidente, il n’en faut pas moins la plus grande délicatesse, le jugement le plus fin, l’habileté la plus consommée, pour pouvoir lutter avantageusement et en temps utile contre deux maux si grands et si opposés. "
 
" Ce qu’il faut absolument pour calmer une panique, c’est de répandre l’impression que, bien que l’argent puisse devenir fort cher, cependant on peut s’en procurer. "
 
" Il n’existe aucun argument efficace pour convaincre les gens qui auraient besoin d’être convaincus. "
 
" Tout banquier sait bien que, s’il lui faut prouver qu’il est digne de crédit, son crédit disparaît instantanément, quelque  excellents que puissent d’ailleurs être ses arguments. "
 
" Le crédit est une puissance qui peut croître, mais qu’on ne saurait construire de toutes pièces. "
 
" Tout gouvernement qui se mêle d’un commerce quel qu’il soit nuit à ce commerce. Ce qu’un gouvernement peut faire de mieux, sans contredit, pour le marché financier, est de le laisser s’arranger comme il l’entend. Mais l’État ne peut observer fidèlement ce principe qu’à une seule condition : il faut qu’il garde lui-même son argent. "
 
"  Un gouvernement moderne ressemble à un homme fort riche, accablé de dettes considérables qu’il ne peut pas parvenir à payer ; son crédit fait partie de sa prospérité, de son existence même, et si son banquier venait à faire faillite quand une de ses dettes devient exigible, il se trouverait dans un immense embarras. "
 
" L’offre et la demande règlent la valeur de l’argent comme celle de toutes les autres marchandises ; la forme que revêtent l’offre et la demande varie seulement du tout au tout. "
 
" Les marchandises étant produites en vue d’échanges, il importe que ces échanges aient lieu le plus rapidement possible. "
 
" L’occupation principale d’un fabricant est de produire ce dont les autres ont besoin et non ce dont il a besoin lui-même ; il importe donc qu’il puisse toujours trouver sans effort, sans délai et sans incertitude, d’autres personnes qui ont besoin de ce qu’il fabrique. "
 
" Dans la plupart des grandes périodes où l’industrie est florissante, on voit agir simultanément les trois grandes causes, – des capitaux disponibles en quantité considérable, un excellent crédit, des bénéfices allant toujours croissant, bénéfices provenant du travail et du capital mieux employés. "
 
" Les gens sont d’autant plus crédules qu’ils sont plus  heureux ; quand on vient de gagner beaucoup d’argent, quand on est persuadé qu’on va en gagner beaucoup encore, on se laisse bien facilement duper. "
 
" La théorie suggère, l’expérience prouve, qu’au moment d’une panique, les détenteurs de la réserve suprême de banque (que ce soit une banque ou plusieurs) doivent faire des avances promptes, efficaces, faciles, à quiconque se présente muni de bonnes garanties. Cette conduite tend à calmer la panique ; toute autre conduite tend à l’augmenter. "
 
" Un homme timoré, placé dans une position nouvelle, recule ordinairement devant les mesures vigoureuses. Les gouverneurs de la Banque (d’Angleterre) sont, la plupart du temps, des hommes timorés, prudents, si vous voulez ; ils appartiennent à une classe chez laquelle la prudence est proverbiale ; aussi sont-ils aptes à user de temporisations et de délais. "
 
" Ne pas faire de prêts, c’est la ruine, nous l’avons vu ; faire des prêts considérables, puis cesser tout à coup, c’est encore la ruine, nous l’avons vu aussi. "
 
" Quand on veut faire servir une vieille chose à un usage nouveau le simple bon sens doit porter à se demander si cette vieille chose convient à ce nouvel usage. On peut mettre du vin nouveau dans de vieilles bouteilles, mais c’est à la seule condition qu’on examine avec soin l’état de la bouteille et qu’on adapte soigneusement sa structure à ce nouvel emploi. "
 
" Le monde est devenu si grand, la nature des affaires si complexe, qu’il est fort difficile de dire qui est riche et qui est pauvre. "
 
" Le propre de la grande banque, c’est d’encourir d’immenses responsabilités. "
 
" Le crédit est une opinion engendrée par les circonstances et qui varie avec ces circonstances. L’état du crédit à un instant quelconque est un fait qu’on ne peut que constater et reconnaître comme tous les autres faits que par l’essai et par l’enquête. "
 


Notez
Lu 9 fois

Nouveau commentaire :

Citations par thème | Citations par auteur


Recherche
Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Viadeo