Connectez-vous S'inscrire
Les 4 Temps du Management - Réinventer le Management
Un webzine au service de l'innovation en Management
Les 4 Temps du Management

Futurologie

UN SMARTPHONE RECONDITIONNÉ TIENT-IL TOUTES SES PROMESSES ?


UN SMARTPHONE RECONDITIONNÉ TIENT-IL TOUTES SES PROMESSES ?
 
Une goutte d'eau dans l'océan ? 
Pas tant que ça, quand on sait qu'actuellement, en France, le secteur du numérique enregistre à lui seul une production de 20 millions de déchets par an et environ 70% de cette production est due à l'usage d'appareils tels que les smartphones, les tablettes ou encore les ordinateurs.
Selon l’association UFC QueChoisir, un téléphone reconditionné est un appareil remis en vente après avoir été nettoyé, réparé et remis en boîte par un professionnel. 
Lors de son reconditionnement, le smartphone reconditionné suit un parcours très standardisé. Seul le mode de prise en charge change. De nos jours, un smartphone est récupéré par le biais d’un magasin ou d’un point de contact, ou par service postale. Dès son arrivée dans le lieu de reconditionnement, il subit une quantité de tests plus ou moins pointus en fonction de l’entreprise chargée du reconditionnement. L’objectif étant de le classer par catégorie d’état fonctionnelle (bons, à réparer, invendable mais des pièces sont à récupérer…). À la suite de ce premier tri, le téléphone est identifié via son numéro IMEI. Son état esthétique et fonctionnel est vérifié une seconde fois afin d'identifier les potentielles réparations à réaliser avant la remise en vente. Suite à cette étape, le téléphone est nettoyé, réparé et les accessoires sont changés. Un test en condition réel, puis des contrôles qualités sont ainsi réalisés afin de qualifier le grade du téléphone (A+,A,B et C…). 
Après toutes ces étapes, le téléphone est ré-emballé et il rejoint son nouveau circuit de distribution (boutique physique, e-commerce) pour arriver in fine dans les mains de son nouveau propriétaire.
Schéma du parcours d’un téléphone reconditionné en France (Que Choisir, 2020)

Comprendre le marché du reconditionné grâce à différentes définitions.
 
“Un produit reconditionné est un produit qui a déjà servi et qui repasse par le service technique du revendeur ou du fabricant avant d’être ré-emballé et remis en vente.” https://dictionnaire.orthodidacte.com/article/definition-reconditionne
Le mot « consumérisme » a plusieurs sens :
  • un sens courant, qui définit l' action concertée de consommateurs » face aux entreprises
  • un sens répandu en sociologie, qui définit un « mode de vie lié à la consommation »
  • une théorie qui considère l'augmentation de la consommation des biens comme un bénéfice économique
  • individu qui achète ou utilise un produit ou un service
 
Trois types d'obsolescence existe (Cooper, 2004):
  • “ l’obsolescence économique: lorsque le coût de réparation du produit actuel est élevé par rapport au coût de remplacement par un produit plus récent, ou quand le coût d’utilisation de l’ancien dépasse celui d’un neuf “
-       “l’obsolescence technologique: lorsque les qualités fonctionnelles du produit actuel sont inférieures à celles du nouveau” 
-       “ l’obsolescence psychologique associée notamment aux tendances de la mode, lorsque le produit récent a une apparence ou une image plus attirante que l’ancien.” 
La loi de Moore explique que la puissance des puces double chaque année. C’est une des raisons qui augmente fortement le marché du reconditionné. Chaque année la puissance des téléphones double et pousse à l’achat. Cette augmentation va forcément impacter l’offre du reconditionné et monter fortement en quantité. Les consommateurs les plus actifs vont acheter un smartphone par an et donc ajouter un téléphone par an sur le marché du reconditionné. La puissance se mesure sur l’appareil photo, le processeur, la capacité de stockage… La concurrence étant très forte, les entreprises se surpassent dans l’innovation et créent de nouveaux appareils toujours plus puissants, augmentant par conséquent la consommation. Depuis 2015, la croissance du marché du smartphone recule. 
 

I/ Première partie
Le marché du reconditionné est en plein boom. Cependant, le smartphone reconditionné est  encore très récent dans la consommation des ménages. Il n’est pas encore entré dans les habitudes de consommation. Nous pouvons néanmoins comprendre l’importance et les avantages de ce type de produit. La considération écologique grandissante et la volonté de consommer plus respectueusement des consommateurs augmente l’attrait pour ce type de produits. En effet, le matériel reconditionné répond à de multiples volontés des consommateurs tout en proposant un produit qui plus est, est nettement moins cher. 
Seulement en France, 2129 tonnes de déchets téléphoniques sont accumulés avec une empreinte carbone colossale, soit 1,57 millions de tonnes de CO2. Le reconditionné commence déjà à montrer ses avantages, moins d’eau pour la production, moins de matière première, moins de CO2… mais le reconditionné ne concerne pas seulement les téléphones, bien que ce domaine est le fer de lance de cette mode, on assiste de plus en plus à de nouveaux appareils reconditionné, notamment l'électroménager. Nous pouvons donc facilement supposer que les entreprises vont accentuer leur nouvelles stratégies en proposant de nouveaux moyens de consommer.
 
  1. L’impact environnemental négatif du secteur du smartphone. (Déchet, pollution etc) 
            L’impact environnemental du smartphone est désastreux. Chaque année un nouveau modèle de smartphone encore plus à la pointe de la technologie est présenté par les géants de la téléphonie, comme Apple, Samsung ou encore Huawei. Cette course au smartphone le plus tendance provoque dans 88% des cas un renouvellement prématuré de ce dernier alors qu’il fonctionne encore ! 
L’impact environnemental et social est fort, cela commence dès l’extraction des minerais rares dont il est composé, au détriment des personnes qui les extraient le plus souvent à la main sans équipement adéquat dans des conditions inhumaines et pour un salaire misérable.
 
De plus écologiquement cela est un réel désastre, cette extraction pollue énormément et laisse des traces derrière elle. De nombreux enfants travaillent dans des mines de lithium pour la fabrication des batteries de smartphone. D'après l’article publié par Centre Ouest, c’est près de : “40 000 enfants qui travaillent dans ses mines artisanales en République démocratique du Congo.”
 
Des paysages entiers sont ravagés et défigurés par l'exploration de ces minerais rares. C’est ce qu'a subi le Portugal. L’exploitation de ces derniers consomme beaucoup d’eau et d’énergie, appauvrissant et asséchant les sols provoquant une fragilisation des terrains. Il y a aussi l’impact sonore des engins de chantier, et de la poussière et des micro particules qu’ils génèrent qui inquiètent les riverains. 
 
L’impact écologique est aussi fort à cause des transports et de l’acheminement des matières premières. C’est près de 4 tour du monde qui sont nécessaires à la fabrication d’un smartphone comme en témoigne le schéma ci-dessous. 

https://www.mtaterre.fr/dossiers/le-smartphone-pas-si-smart-pour-lenvironnement/quels-sont-les-impacts-dun-smartphone
 
Enfin, il faut savoir que le lithium n’est pas le seul composant d’un smartphone, c’est près de 70 matériaux différents qui sont utilisés, d'où leur provenance des quatres coins du monde. Ce choix évite également l’extraction de 82 kg de matières premières et les émissions de 23 kg de gaz à effet de serre sur un an par smartphone reconditionné par rapport à un téléphone neuf.  
Enfin, comme BackMarket le prône dans ses campagnes de communication, c’est une économie de 68 800 L d’eau que crée l’achat d’un smartphone reconditionné. 

Le marché du smartphone reconditionné en quelques chiffres. L'envolée du marché du reconditionné grignote le marché des smartphones neuf ? 
 
C’est indéniable, le marché du reconditionné est en pleine explosion. On estime le marché mondial à 55 milliards d’euros et les estimations ne font qu’augmenter. Mais malgré l’augmentation du reconditionné, il n’a pas, paradoxalement, fait baisser significativement le marché du neuf. 
Entre 2020 et 2021, le neuf à perdu 0,31% alors que l’achat de smartphone reconditionné est maintenant bien installé dans la consommation. Il y a plusieurs explications. 
Tout d’abord, le reconditionné qui est bien moins cher que le neuf, et répond à des consommateurs qui ne se permettrait pas d’avoir un smartphone neuf. De plus, les propriétaires de smartphones sont de plus en plus jeunes, dès 12 ans. Plus facile à acheter et moins de risques qu’avec un téléphone neuf pour de jeunes adolescents. 
Mais aussi, on peut mettre en avant que le reconditionné, même bien réalisé, ne sera jamais au niveau du neuf en termes de qualité. Les composants de moindre qualité peuvent laisser un goût amer aux clients avec une mauvaise expérience. Nous pouvons aussi dire que le neuf évolue extrêmement vite. Les innovations explosent chaque année et peuvent laisser un sentiment de “dépassé” lorsque l’on regarde les smartphones reconditionnés, forcément plus vieux. L’objectif premier du reconditionné étant de consommer mieux et durablement, est loin d’être atteint. 

II. DEUXIÈME PARTIE 
            L’achat d’un smartphone peut être responsable, économique et plus durable, grâce à l’achat d’un produit reconditionné.
L’entreprise WELCOM, implanté sur le territoire Clermontois, propose une solution en circuit court. En effet, suite à une demande de plus en plus croissante de la part de leur clientèle pour s’équiper avec des produits reconditionnés, ils ont pris le parti de réaliser cela en interne. L’entreprise à décider d’acheter directement auprès de sa clientèle les smartphones qu’elle va ensuite reconditionnés. Grâce à cela, elle donne l’opportunité  à ses clients de bénéficier d’une remise sur leur prochain achat mais aussi de ne pas laisser leur téléphone dans un tiroir et de finir à la déchetterie alors que sa capacité maximale de fonctionnement est loin d’être atteinte. 
Welcom réduit les déchets de ses clients et leur permet de gagner de l’argent. Une fois la collecte des téléphones effectuée, les équipes de l’entreprise les envoient directement à l’atelier qu’ils ont en interne pour effectuer les réparations. 
Auparavant, ces dernières étaient effectuées chez un sous traitant au Portugal. Ce changement s’est effectué afin de suivre de plus près les réparations et qu'elles soient effectuées en circuit court sur le territoire français. 
Grâce à ce changement majeur, l'entreprise réduit davantage l’impact environnemental que cause la réparation d’un smartphone, le transport et l’acheminement étant nettement moins long. De plus, l'entreprise gagne en crédibilité, acquiert une image encore plus respectueuse de l'environnement aux yeux de ses clients. L’utilisant  comme un réel argument de vente. 
Malheureusement, aujourd’hui encore seulement 15% des smartphones sont collectés afin d’être recyclés, reconditionnés. Près de 30 millions d’appareils dorment dans les tiroirs de leur propriétaire. 
D’après notre étude auprès de 57 consommateurs ayant répondu à notre questionnaire, 100% des répondants achètent un appareil reconditionné pour son prix moins élevé. Il faudrait donc que les consommateurs trouvent un réel intérêt économique à rapporter leur téléphone pour éviter cet énorme gaspillage de ressources à revaloriser. 

III. TROISIÈME PARTIE
  
Comme en témoignent les réponses recueillies grâce à nos deux questionnaires, la principale motivation à l’achat d’un smartphone reconditionné est son prix qui est jusqu’à deux fois moins chères en reconditionné pour le même modèle neuf.
 
Le principal frein à l’achat sera quant à lui la qualité du produit reconditionné et la confiance en laquelle peut avoir le consommateur. Longtemps, les smartphones ont eu l’image de produits réparés rapidement sans pièces de qualité et avec une durée de vie courte. 
 
Aujourd’hui des entreprises comme Welcom font le choix de réaliser elles-mêmes, grâce à un atelier en interne, les réparations des smartphones rachetés à leur clients dans leur boutique. Ils proposent une garantie de 2 ans sur leurs produits reconditionnés et certifient redonner à un client qui aurait eu un modèle défectueux un appareil similaire sans frais comme cela est pratiqué pour les produits neufs.
 
L’entreprise a à cœur de redonner confiance aux consommateurs ainsi que valoriser et mettre en avant ce mode de consommation plus responsable. Les professionnels de la filière ont répondu à un besoin et une demande croissante de produits et de consommation de téléphonie plus écologique. 
Aujourd’hui, c’est un marché qui permet la revalorisation de déchets électroniques initialement jetés et détruits. 
A présent, comme nous l’as expliqué l’entreprise Welcom, même un smartphone cassé, qui ne s’allume plus ou qui aurait à l’inverse seulement son micro de défectueux, peut être réparé par des équipes de professionnels et être réintroduit sur le marché. Cette méthode permet de donner une seconde vie à des produits utilisés seulement 2 ou 3 ans sur une durée de vie moyenne de 7 à 10 ans.
 
Enfin, un leader semble se dégager sur le marché du reconditionné. Il s’agit de BackMarket, premier acteur cité par les interviewés. BackMarket étant présent sur l’ensemble du territoire grâce à son site internet et ses nombreuses publicités et partenariat sur les réseaux sociaux auprès de sa cible. Les opérateurs de téléphonie mobile physique sont quant à eux plébiscités par une clientèle plus âgée, n’étant pas forcément à l’aise avec le digital et recherchant des conseils et l’avis d’un conseiller physique.
 

IV. QUATRIÈME PARTIE 
L’évolution des mentalités, le changement des modes de consommation, la sensibilité accrue des consommateurs concernant les enjeux environnementaux et la redéfinition des priorités en matière de dépenses ont conduit à l’émergence d’un nouveau secteur d’activité, aujourd’hui en plein essor, qui est le reconditionné. 
Pour les consommateurs, le smartphone reconditionné semblerait être la meilleure option permettant de concilier économie et environnement en tenant compte des différents défis associés à ces deux aspects, combinés à l’ambition de satisfaire les désirs et la recherche du plaisir.
Pour les entreprises, le marché du reconditionné représente une opportunité attrayante dans le contexte actuel. La demande croissante pour les smartphones de seconde main remis en état par les spécialistes du domaines allant en crescendo séduit de plus en plus les entrepreneurs et investisseurs qui y voient le potentiel et décident de se lancer via des start up ou encore des opérateurs de téléphonie qui ont jugé opportun de créer une sous branche d’activité de téléphonie qui est la vente des smartphones reconditionnés. Dans le cadre de l’étude menée par XXX sur les tendances de ce marché émergent et qui vise à comprendre le comportement des consommateurs et leur penchant pour ce type de produit, Welcom affirme avoir lancer l’offre du smartphone reconditionné dans ses différents points de vente depuis près de 5 ans et avoir créé son propre atelier de reconditionnement depuis 1 an. Dans ce sens, Welcom propose à tous ses clients de récupérer leurs smartphones non utilisés, quel que soit leurs états, en contrepartie d’une réduction accordée sur leur nouvel achat. Ces appareils seront transférés plus tard à l’atelier de l’enceinte où ils seront remis complètement à neuf par des professionnels; ce qui, semblerait d'ailleurs rassurer les adeptes de ce type de produit et soulager les hésitants. Ce choix stratégique axé sur la croissance interne émane d’une part du souhait de répondre à la demande croissante des clients et d’autre part de l’importance de ce secteur qui pèse de plus en plus sur le marché des appareils électroniques : c’est une activité en pleine croissance contribuant à la création de l’emploi et encourageant le développement économique du pays. En 2021, le marché français compte plus de 3,2 millions de smartphones reconditionnés vendus ce qui représente 17% de part de marché. Le marché mondial des appareils reconditionnés est évalué à 50 Milliard de $ pour cette même année dont 22 Milliard $ concernent uniquement les smartphones : des chiffres séduisants pour les nouveaux entrants.
En effet, la particularité de ce secteur réside dans sa formule inédite qui semble satisfaire les économes et soulager les écologistes. D’un point de vue économique, ce secteur adopte une stratégie de différenciation par le prix qui consiste à proposer un smartphone de qualité comparable à celle d’un appareil neuf avec des fonctionnalités similaires à un prix inférieur de près de 50% en moyenne. 
 
Si le marché des smartphones reconditionnés est aujourd’hui en plein essor et considéré comme l’un des acteurs pesants dans le projet de la transition écologique, soutenu par la loi anti-gaspillage promulguée le 10 février 2020 visant “l’allongement de la durée  d’usage des produits par le recours à la réparation…dans le cadre du réemploi et de la réutilisation” www.ecologie.gouv.fr, un vent défavorable risque de souffler menaçant ainsi ses acteurs. Novembre dernier, le parlement français a adopté le projet de loi n°2021-1485 dans le cadre de la REEN qui a pour objet de réduire l’impact environnemental des appareils numériques en France incluant l’application de la redevance copie privée; qui jusque-là concernait uniquement les appareils neufs; aux smartphones reconditionnés dont la capacité de stockage dépasse les 135 Mo avec un barème allant de 0.3euros à 8.4 euros pour les appareils de plus de 64 Go. Une nouvelle qui ferait trembler ce secteur en plein développement et éveillerait l’inquiétude à la fois des professionnels et des consommateurs qui seraient dès lors amenés à assumer l’augmentation des prix de ces produits ce qui pourrait éventuellement menacer la demande. Cette décision a d’ailleurs opposé un nombre de sénateurs, écologistes en particuliers tel que Jacques Fernique qui déplore de fait “de taxer ce qu’on souhaite encourager” comme il l’a exprimé. Cette taxe impactera-t-elle réellement la demande à la baisse ? Nous le verrons les prochains mois. 
D’autre part, le secteur des smartphones reconditionnés est soumis à un certain nombre de lois visant à protéger les droits du consommateur et dont le respect constitue toujours une question épineuse.  
Selon les dispositions du code de la consommation, le professionnel est tenu d’informer, préalablement à la vente, le consommateur sur l’état réel du produit en toute clarté et précision. Cependant, il s’est avéré, selon l’enquête menée au niveau national par la DGCCRF en 2020-2021, et publiée le 07/03/2022, concernant la loyauté des déclarations faites dans les offres commerciales des smartphones et tablettes reconditionnés, que 62% des enseignes contrôlées ne respectent pas totalement les règles définies par le code de la consommation en matière de commercialisation d’appareils électroniques reconditionnés. 
Il a été attesté aussi que pour un grand nombre de professionnels de ce secteur, un manque d’information “précontractuelle” sur l’état réel des produits reconditionnés en utilisant des termes vagues et imprécis tels que “Bon état”, “équivalent au neuf” sans plus de précisions sur les caractéristiques du produit ce qui ne permet pas aux consommateurs d’évaluer correctement le risque encouru en achetant un appareil reconditionné plutôt qu’un neuf et donc de prendre leurs décisions dans de bonnes conditions. Dans ce sens, la DGCCRF incite les consommateurs à être plus vigilants quant aux informations délivrées par les professionnels au moment de l’achat d’appareils électroniques reconditionnés.  
 
Smartphones et tablettes reconditionnés : une enquête de la DGCCRF montre que l’information délivrée aux consommateurs reste à améliorer | economie.gouv.fr
dgccrf-cp-reconditionne-enquete.pdf (economie.gouv.fr)

V. CINQUIÈME PARTIE/ CONCLUSION / OUVERTURE 
 
 
 
Depuis 2019, le nombre de ventes de smartphones a diminué. Cela s’explique par l’impact de la crise Covid qui a affecté les chaînes de production des microprocesseurs et puces électroniques nécessaires à la fabrication des smartphones. 
A l’avenir un problème de taille pourrait survenir auprès des fabricants et vendeurs de téléphones, selon Le Moigne (2020)  les ressources nécessaires à la fabrication des téléphones s'amenuisent. Les réserves en eau, si rien n'est fait, ne pourront assurer que 70 % de la demande en 2030. Certains métaux, comme l'europium qui est utilisé dans la fabrication des smartphones, présentent un risque élevé de pénurie. La raréfaction des ressources devient l'un des plus importants défis auquel l'humanité va devoir faire face. 
 
A l’avenir de nombreuses enseignes continueront de valoriser le reconditionnement auprès de leurs consommateurs en favorisant une économie circulaire. Les nouvelles générations étant plus soucieuses de leur impact sur l’environnement, pouvons-nous envisager un jour que les enseignes soient plus transparentes et plus préoccupées par leur impact écologique que par leur rentabilité ?
 
Sources :
https://dictionnaire.orthodidacte.com/article/definition-reconditionne
https://www.ecologic-france.com/images/medias/document/18044/smartphones-etat-de-lart.pdf
https://www.usine-digitale.fr/editorial/le-specialiste-de-la-vente-de-produits-electroniques-reconditionnes-back-market-leve-110-millions-d-euros.N961321
https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/dossier- pour-nos-batteries-de-smartphones- ou-voitures-des-enfants-creusent- en-afrique-6971213
https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/union-europeenne/le-sous-sol-portugais-regorge-de-lithium-metal-vital-pour-la-production-de-batteries_AN-201809160001.html
https://librairie.ademe.fr/cadic/1866/guide-pratique-impacts-smartphone.
pdf?modal=false
https://librairie.ademe.fr/cadic/1866/guide-pratique-impacts-smartphone.
pdf?modal=false
https://www.geo.fr/environnement/pollution-lachat-dun-smartphone-reconditionne-
reduit-drastiquement-son-impact-environnemental-208250
Produits électroniques reconditionnés, une alternative possible au neuf ? | economie.gouv.fr
 
 

Alexis Havidic
Notez
Lu 91 fois

Nouveau commentaire :

Editorial | Le Temps de l'Action | Le Temps des Equipes et des Projets | Le Temps de la Strategie | Le Temps des Valeurs | Futurologie | Web TV du Management | Chroniques impertinentes


Recherche
Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Viadeo

google-site-verification=zBXM1P-AZGEjk_uTepWbjj72lctplg2-eEDlKQ25ZtI