Connectez-vous S'inscrire
Les 4 Temps du Management - Réinventer le Management
Un webzine au service de l'innovation en Management
Les 4 Temps du Management

Futurologie

En quoi la financiarisation d'un club sportif peut - elle nuire au sport ?


De nos jours, dans le milieu sportif nous entendons souvent les termes « performance sportive » et « performance financière ». Quelle est la relation entre ces deux termes ? et que signifient-ils ?

Platonov (1984) définit la performance sportive « comme étant les possibilités maximales d’un individu dans une discipline à un moment donné de son développement ». La performance sportive représente un classement, un record ou bien un résultat lors d’une compétition sportive.
MALLOT Jean Louis et JEAN CHARLES(1998) disent que la performance financière est une association de l’efficacité et de l’efficience qui consiste pour une entreprise à obtenir des résultats dans le cadre des objectifs définis et l’efficience correspond à la meilleurs gestion des moyens et des capacités en relation avec les résultats . Autrement dit, la performance financière représente la capacité à réaliser ses objectifs sur une période fixe en utilisant de manière optimale la gestion de ses ressources financières. Les clubs sportifs mettent aujourd’hui tout en œuvre pour se donner les moyens de réaliser les objectifs sportifs fixés.

Afin d’assurer cette performance sportive, il est indispensable de mettre à disposition des joueurs tous les éléments nécessaires. Effectivement, les progrès techniques et l’innovation par rapport aux équipements, méthodes d’entrainement permet à chacun d’atteindre un niveau de performance toujours plus impressionnant. Les clubs se structurent également pour toujours progresser et gagner en compétitivité. En effet, des infrastructures en passant par la logistique tout est mis en œuvre pour offrir au club un environnement favorable au développement sportif et à l’obtention de résultats.
Et pour garantir une continuité de cette gestion, les directions des clubs cherchent à maximiser les profits. Effectivement aujourd’hui sans argent, le monde du sport parait inaccessible. La performance financière d’un club sportif nous amène donc directement à penser à son résultat net d’exploitation, 3 cas sont possibles : déficit, équilibre entre produits et charges ou bien un profit.

Un club sportif doit donc être bien gouverné et géré afin de ne pas tomber dans une contrainte budgétaire. Il existe ainsi plusieurs sources de financement : Entreprises, sponsors, chaînes TV, Ménages, billetterie, marchandisage, collectivités territoriales, Etat.
Effectivement, aujourd’hui la financiarisation des clubs est vouée à évoluer et se développer si chacun veut pouvoir suivre le bon wagon et exister dans le monde professionnel. Pas plus tard qu’il y a 8 ans le petit club de Luzenac (521 habitants) réussissait l’exploit de valider sa montée en ligue 2 et donc d’accéder au monde professionnel.

Malheureusement faute de budget et d’infrastructure la ligue va refuser cette accession malgré tous les efforts et les promesses faites par les dirigeants au profit d’un autre club moins performant sur le terrain mais avec un budget plus important. Luzenac ne se remettra jamais de cette désillusion et descendra même au 8ème échelon avec le départ de tous ses joueurs dépités par cette décision.

Un autre exemple criant qui fait référence au nouveau mode économique dans le sport de haut-niveau est le cas de Sunderland. Evoluant dans le championnat anglais ce club historique est obligé d’investir massivement pour exister et se maintenir en 1ère division. Malheureusement le club investit et vit bien au-dessus de ses moyens. Il a été relégué au deuxième niveau lors de la saison 2016-2017 et encore plus bas la saison suivante. Au final, le club s'est perdu dans des calculs financiers erronés et a même perdu son ADN de club formateur à cause de sa volonté de se battre en championnat. Pour le dire autrement, le club a perdu tous ses jeunes joueurs, a licencié plus d'un tiers ou plus de son personnel et peine encore à rembourser sa dette.

Bien qu'il ne s'agisse que de quelques exemples, ils nous amènent à nous interroger : En quoi la financiarisation d'une organisation sportive par une société peut-elle nuire au sport ?.
presentation_article_webzin.pdf Article WebZine  (754.23 Ko)

Que pensent les supporters français de la transformation de leur club sportif ?

Afin de traiter notre sujet, nous avons opté pour la collecte des données de nature quantitatives. Ce choix est justifié par la pertinence des réponses de chaque supporter.

Le questionnaire permet donc de recueillir leurs points de vue sur la transformation de leur club et sur sa performance sportive et financière. Dans le cadre de notre recherche, nous avons interrogé 120 supporters des différents clubs français. Comme nous l’avions exposé précédemment, ce sont eux qui suivent la performance du club. 86,7% des supporters ont principalement entre 18 et 35 ans dont 31,67% des supporters du PSG, 21,67% des supporters de l’ASM Clermont et 11,67% supportent Clermont Foot,.il s’est avéré que 61,7% des supporters pensent que la gestion de leur club est bien différente qu’avant : Généralement les supporters du PSG ne sont pas satisfaits de la gestion de leur club, ils estiment que le club est transformé en entreprise et son principal objectif est maximiser le profit financier. Voici un témoignage d’un supporter parisien : “Le club n’est plus attaché à ses valeurs d’origine, est actuellement géré par des personnes étrangères sans relation à la France ni à l’histoire de Paris et son grand club. Paris aux Parisiens ”

Certains supporters de l’ASM Clermont partagent le même avis des supporters parisiens, par contre les supporters du Clermont Foot ne sont pas satisfaits à cause d’une seule et unique raison : les défaites successives du club et leur mauvaise prestation. S’ajoute à cela que 50,8% des supporters n’apprécient pas la direction sportive de leur club, et 34,2% ne se sentent plus en adéquation avec les valeurs du club. Citons quelques avis des supporters sur ce désagrément : “beaucoup de talents et meilleurs joueurs mais ils n'arrivent pas à remporter la ligue des champions” ; “équipe exemplaire mais rate la ligue des champions chaque année” ; “Le club est commercialisé pour ramener l’argent aux investisseurs”. Les supporters parisiens confirment les compétences des joueurs de renommée internationale sauf qu’ils se posent plusieurs questions concernant leur élimination de la ligue des champions.

Nous avons ensuite posé des questions sur la relation supporters-dirigeants et supporters-joueurs, 65% des supporters estiment qu’ils ne sont pas écoutés par les dirigeants de leur club ainsi que 45,8% pensent que la relation entre eux et les dirigeants évolue dans le mauvais sens, face à 30% des supporters satisfaits de la relation supporter-dirigeant.

Cette déception des supporters vis-à-vis des dirigeants n’est pas le même vis-à-vis des joueurs : 57,5% des supporters trouvent que la relation entre eux et les joueurs évoluent favorablement.

Finalement, nous avons décidé de savoir les avis des supporters sur un changement vers une vision “Business” et quelles recommandations suggèrent-ils sur la gestion de leur club. 64,2% des supporters ne sont pas d’accord avec cette transformation du club en entreprise. Tous les avis des supporters visent à mettre en priorité les valeurs sportives. 

Les Menaces et les opportunités de la digitalisation.

Les évolutions technologiques et la digitalisation du monde contribuent d’un côté à faire évoluer des motifs de pratiques sportives avec le développement de nouvelles offres pour attirer/retenir des pratiquants, les clubs seront donc poussés à développer de nouvelles offres pour développer leurs ressources. D’un autre côté, nous avons le changement de comportement des bénévoles qui est une opportunité pour les grosses organisations, qui pourront procéder à l’implication de nouveaux publics, la transformation digitale de la gestion des clubs et la mutualisation entre clubs. En revanche, c’est une menace pour les plus petites organisations, qui elles risquent de voir leurs disparitions suite au manque de bénévoles dû au manque de développement de contrepartie financière pour conserver ceux-ci. A la suite des échanges avec les différents supporters et dirigeants, les avancées technologiques et la numérisation de notre environnement ont un impact direct sur l'évolution des motivations des pratiques sportives. Les clubs seront donc contraints de produire de nouvelles offres pour développer leurs ressources suite à ces avancées technologiques. Le changement de comportement des bénévoles est une chance pour les grandes organisations d'attirer de nouveaux publics, tandis que la révolution numérique de la gestion des clubs et la mutualisation entre clubs se présentent également. En revanche, elle constitue un défi pour les petites structures, qui risquent de perdre des bénévoles faute de compensation financière pour les retenir.
 
Par conséquent, nous pouvons constater que les changements démographiques dans les organisations sportives profitent aux grandes équipes au détriment des plus petites en termes de valeur des équipes. Il en va de même pour la situation financière et la quantité de dettes contractées par les petites équipes. Nous pouvons observer que l'écart financier est étroitement lié à la valeur de l'équipe puisque, si les équipes prônent un sentiment d'appartenance à leurs supporters ou le sentiment d'un club compétitif qui ne pense qu'à gagner, les récompenses financières ne sont pas les mêmes par la suite.
Nous pouvons remarquer que les auteurs de différentes revues tels que (sports grands est, sports stratégie et le club sportif au quotidien), vont aussi dans ce sens en nous expliquant que le classement sportif va des revenus plutôt qu’à l’inverse. Ils nous disent que le temps où les résultats sportifs dans les sports professionnels européens restaient incertains commence à s’atténuer. Nous pouvons constater que les résultats sportifs sont de plus en plus déterminés par les salaires que les clubs versent ainsi que les revenus dont ils disposent. De ce fait, les grands clubs, à l’inverse des plus petits, en tirent des recettes et affluences importantes. En conclusion, tout ce fonctionnement contribue à creuser l’endettement financier des petites équipes afin de pouvoir continuer à exister.

Quels risques présente la prérennisation des grands clubs ?

D’après la revue de littérature, nous pouvons constater qu’il existe trois causes qui peuvent mettre en péril la pérennité des grosses organisations sportive aux modèles économiques similaire à ceux d’une entreprise et mettre en péril la survie des petites organisations sportive :
 
-L’émergence de la génération Z
-Le réchauffement climatique
-Les évolutions technologiques et la digitalisation du monde
Les points négatifs de l'émergence de la génération Z est que nous sommes sur une génération qui à grandi avec le monde du sport et les activités physiques, les menaces pour les clubs sportifs qui concentre leurs attentions plutôt sur des jeunes en phase de devenir professionnel (sports stratégies). Les menaces présentes aujourd’hui sont aussi la concentration des activités sportives auprès de professions médicales et paramédicales, ainsi, la captation de cette demande se fait par des entreprises privées qui répondent à celles-ci. Cette contrainte pousserait donc les clubs, quel que soit leurs modèles économiques et leurs tailles, à développer de nouveaux partenariats pour augmenter et diversifier leurs ressources.
 
En ce qui concerne le réchauffement climatique, nous avons affaire à une menace de long terme qui n’a pas forcément un impact fort à court terme pour les clubs mais qu’il faut tout de même prendre en compte. D’après les analystes, nous assisterons à une relocalisation de l'économie sportive pour abandonner le modèle actuel de transport de marchandises et de personnes qui impacterait directement les différentes pratiques sportives et spectacles sportifs.
Il ne faut pas négliger non plus les conséquences environnementales de certaines pratiques sportives ou manifestations (détérioration du milieu, pratique agressive en milieu naturel sensible, concentration de spectateurs…). Il est fort probable que les normes s’intensifient pour protéger davantage encore l’environnement et contraignent ainsi certaines pratiques et manifestations sportives.
L'augmentation des coûts de transports serait favorable aux grosses organisations sportives (centralisation de la pratique de hauts niveaux au sein de certains clubs) mais un impact négatif à plus petite échelle avec la perte d’une partie du vivier de la pratique de haut niveau. L'augmentation des frais de déplacement engendrerait une perte de licenciés pratiquant à haut niveau.
Ces contraintes financières liées aux coûts de déplacement ne sont pas les seules au niveau de l’environnement, on retrouve aussi des contraintes pour l’utilisation de certains moyens de transport comme les avions par exemple et la disparition de certains événements sportifs. Ces actions engendrent une perte d’attractivité des clubs (en lien avec leur niveau sportif) une perte des revenus issus du sponsoring pour ces compétitions/événements et donc une perte des pratiquants compétiteurs.

Conclusion

Nous pouvons donc constater que pour ce qui est de la valeur des équipes par rapport aux évolutions démographiques des organisations sportives, celles-ci profitent aux grandes équipes aux dépens des équipes plus petites. Cette constatation est aussi valable sur le plan financier et l’endettement des petites équipes. Nous pouvons nous apercevoir que la disparité financière est étroitement en lien avec la valeur de l’équipe car, si les équipes prônent un sentiment de proximité envers ses fans ou un sentiment de club compétitif qui ne se préoccupe que de gagner, les retombées financières ne sont pas les mêmes par la suite. Par exemple, en France, l’accès aux différents niveaux se fait par rapport à la performance sportive et non par rapport à la taille de sa ville comme nous pouvons le constater aux état unis. De ce fait, le gouffre financier se creuse d’autant plus.
De plus, nous pouvons constater que le classement sportif va des revenus plutôt qu’à l’inverse. Enfin, pour répondre à notre question de départ qui est la suivante, en quoi la financiarisation d’un club sportif en entreprise peut-elle nuire au sport ? Nous pouvons dire que cela empêche l’arrivée de nouveaux entrants sur le long terme, de plus, le spectacle se réalise finalement plus en coulisses que sur le terrain. Tout ceci contribue à creuser le fossé entre les modes de vie des joueurs et des supporters qui ne s’y retrouvent plus.
A l’avenir, avec les enjeux climatiques, politiques et la polémique qu’il y a autour des grands clubs sportifs, ce phénomène peut-il tendre à évoluer dans un sens meilleur pour les fans ?

Bibliographie

 

 

 

· Journal international of sport management and marketing

· Journal of sport management

· Journal of physical education and sports

· Corporate social responsability sports
· https://theconversation.com/les-clubs-de-rugby-francais-ne-sont-pas-encore-des-entreprises-comme-les-autres-126042
· https://theconversation.com/comment-les-clubs-de-football-europeens-peuvent-ils-regagner-des-fans-perdus-161209

· Management et évaluation de la performance (page 85)https://www.scholarvox.com/catalog/book/docid/88841226?searchterm=%20clubs%20sportifs

· Management du sport: Chap 5: l’analyse financière d’un club sportif professionnelhttps://www.scholarvox.com/catalog/book/docid/88859270?searchterm=%20clubs%20sportifs
· Entre sport et entreprise, une attirance réciproquehttps://www.cairn.info/revue-l-expansion-management-review-2009-3-page-10.htm
· Gère-t-on un club sportif comme on gère son entreprise ?https://www.cairn.info/revue-francaise-de-gestion-2004-3-page-193.htm · https://books.openedition.org/msha/12137?lang=fr
· https://theconversation.com/comment-les-clubs-de-football-europeens-peuvent-ils-regagner-des-fans-perdus-161209
· https://theconversation.com/les-clubs-de-rugby-francais-ne-sont-pas-encore-des-entreprises-comme-les-autres-126042
· https://sportgrandest.eu/UserFiles/File/publications/etude-finale-cnosf-vf-1709-v2.pdf
· https://www.sportstrategies.com/wp-content/uploads/2021/07/Lindustrie-franc%CC%A7aise-du-sport-en-danger_07072021_interactive.pdf
· https://books.openedition.org/msha/12137?lang=fr
· https://www.cairn.info/revue-economique-2009-3-page-591.htm#s2n7
· Entre sport et entreprise, une attirance réciproque | Cairn.info
· Gère-t-on un club sportif comme on gère son entreprise ? | Cairn.info
· https://bonpote.com/le-sport-de-haut-niveau-est-il-un-non-sens-ecologique/

 

·

presentation_article_webzin_6.pdf Présentation Articl...  (754.23 Ko)

Anas DADDA
Notez
Lu 52 fois

Nouveau commentaire :

Editorial | Le Temps de l'Action | Le Temps des Equipes et des Projets | Le Temps de la Strategie | Le Temps des Valeurs | Futurologie | Web TV du Management | Chroniques impertinentes


Recherche
Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Viadeo

google-site-verification=zBXM1P-AZGEjk_uTepWbjj72lctplg2-eEDlKQ25ZtI