Connectez-vous S'inscrire
Les 4 Temps du Management - Réinventer le Management
Un webzine au service de l'innovation en Management
Les 4 Temps du Management

Histoires et Metaphores

Les hérissons de Schopenhauer

Trouver la bonne distance


Un été, une famille de hérissons, vint s’installer dans la forêt, il faisait beau, chaud, et toute la journée les hérissons s’amusaient sous les arbres. Ils batifolaient dans les champs, aux abords de la forêt, jouaient à cache-cache entre les fleurs, attrapaient des mouches pour se nourrir, et la nuit, ils s’endormaient sur la mousse, tout près des terriers.

Un jour, ils virent tomber une feuille d’un arbre : c’était l’automne. Ils jouèrent à courir derrière les feuilles, qui tombaient de plus en plus nombreuses, et comme les nuits étaient un peu fraîches, ils dormaient sous les feuilles mortes.

Or, il se mit à faire de plus en plus froid, dans la rivière, parfois, on trouvait des glaçons.
La neige avait recouvert les feuilles, les hérissons grelottaient toute la journée et la nuit, tant ils avaient froid, ils ne pouvaient fermer l’œil.

Aussi, un soir, ils décidèrent de se serrer les uns contre les autres pour se réchauffer, mais s’enfuirent aussitôt aux quatre coins de la forêt, avec leurs piquants, ils s’étaient blessés le nez et les pattes.
Timidement, ils se rapprochèrent, mais encore une fois, ils se piquèrent le museau, et chaque fois qu’ils couraient les uns vers les autres, c’était la même chose.

Pourtant, il fallait trouver absolument comment se rapprocher : les oiseaux les uns contre les autres se tenaient chaud, les lapins, les taupes, tous les animaux aussi.

Alors, tout doucement, petit à petit, soir après soir, pour avoir chaud, mais pour ne pas se blesser, ils s’approchèrent les uns des autres, ils abaissèrent leurs piquants, et avec mille précautions, ils trouvèrent enfin la bonne distance.

Et le vent qui soufflait, ne leur faisait plus mal, ils pouvaient dormir, bien au chaud, tous ensemble…..
 

Cette fable sous le titre " les porcs épics " est racontée par le philosophe allemand SCHOPENHAUER  (1788-1860)

Source " bateauivre.culture "

Notez
Lu 10617 fois

Commentaires articles

1.Posté par Zico KIAXX le 17/02/2012 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kiaxx
C'est une belle histoire qui me fait penser
à une facette de la vie dans l'entreprise.
Lorsque le dirigeant désir faire grandir sont entreprise,
et le bien-être de ses collaborateurs,
mais par manque de tact ou de d'habilité à communiquer
dans l'excellence,
blesse ses collaborateurs, leur fait mal (sans s'en rendre compte parfois).

Lorsqu'il en prend conscience, choisit la bonne distance,
il cesse de faire mal à ses collaborateurs,
et réchauffe toute l'entreprise...
Kiaxx,

www.VideoManagementDeGenie.com

2.Posté par Myriam le 29/03/2020 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A nous de ne plus avoir peur et de ne plus ériger des lances entres nous...quand nous aurons vaincu nos terreurs, nous pourrons vivre ensemble ét nous entraider enfin...

Nouveau commentaire :

100 Fiches outils | Histoires et Metaphores | Citations