Connectez-vous S'inscrire
Les 4 Temps du Management - Réinventer le Management
Un webzine pour explorer en profondeur les innovations managériales...
Les 4 Temps du Management

Economie (304)

Le capital-risque

Emmanuelle Dubocage et Dorothée Rivaud-Danset sont respectivement professeure et maître de conférences en économie


Le capital-investissement (ou private equity) recouvre le financement en capitaux propres des PME innovantes non cotées en Bourse (start-up) par des sociétés de capital-investissement. Il fait appel à des techniques de plus en plus spécialisées depuis son apparition dans la Silicon Valley au cours des années 1960, comme le capital-innovation (ou fonds d’amorçage), le capital-risque et le capital-création (première mise en capital), le capital-développement (capital postcréation), le capital-transmission ou Leverage Buy Out (LBO, opérations à effet de levier) et le capital-retournement (redressement d’entreprise). L’activité spécifique de capital-risque a existé de tout temps : le financement par la monarchie espagnole de l’expédition de Christophe Colomb en est une illustration. Un certain nombre de caractéristiques du capital-risque moderne sont déjà rassemblées : "  L’aventure demande du temps et de l’argent avant de devenir éventuellement un succès. " Son financement est à haut risque, sans garantie, reposant exclusivement sur la réputation du " capitaine " et motivé par la perspective de résultats " extraordinaires ". Cet ouvrage a pour objectif de présenter le capital-risque dans sa version moderne. Il est associé aux nouvelles technologies et à des réussites célèbres ; les auteurs montrent que les investisseurs institutionnels – accompagnés d’autres acteurs financiers – s’attachent à apporter des capitaux à des jeunes entreprises innovantes. Source de financement en fonds propres, le capital-risque touche un nombre restreint d’entreprises nouvelles non cotées. Quant au " capital-risqueur ", il se positionne entre l’investisseur institutionnel et l’entreprise, tire sa rémunération de la plus-value réalisée lors de la vente et intervient dans la gestion de l’entreprise. 
 
Emmanuelle Dubocage et Dorothée Rivaud-Danset exposent clairement les questions scientifiques, politiques et pratiques soulevées par le capital-risque, en couvrant ses dimensions empiriques et théoriques. Elles s’efforcent de répondre aux questions : quel critère de décision, quel rôle pour le marché, quelles optimisations ?
 


Source : Le Cercle Turgot
 

4TM
Notez
Lu 45 fois

Nouveau commentaire :