Connectez-vous S'inscrire
Management : Les 4 Temps du Management
Les 4 TEMPS du MANAGEMENT
Il est temps de réinventer le management

Le Temps de l'Action

1.52 La Ligne du temps : Un outil pour mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle


Toutes les enquêtes confirment la difficulté des salarié(e)s à concilier vie professionnelle et vie personnelle

Une étude de la Cegos (2011) mettait clairement en évidence une réelle difficulté pour 57% des cadres et dirigeants interrogées  à concilier les temps professionnels et les temps personnels.  Une étude réalisée par TNS Sofres pour l’Anact en 2014 (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) montre que la vie professionnelle permet à seulement 45 % des salariés interrogés de s’occuper comme ils le souhaitent de leurs enfants ; 57 % rencontrent des difficultés pour accomplir des formalités administratives ; 63 % consacrent difficilement du temps à des activités associatives, sportives ou artistiques. 
 
La 9e édition du Baromètre de l'Observatoire de l'Equilibre des Temps et de la Parentalité en Entreprise  réalisé en 2016 souligne l’intérêt croissant porté à ce sujet par les salariés français. 93 % d'entre eux considèrent, en effet, que l’équilibre des temps consacrés à la vie professionnelle et à la vie personnelle est un sujet important voire très important et 71% estiment manquer de temps pour leur vie personnelle. Ce dernier indicateur ayant augmenté de 3 points par rapport à l'année précédente. 

Les solutions généralement proposées pour résoudre ce problème se limitent généralement à une simple orthopédie comportementale comme :   
  • Hiérarchiser les tâches . 
  • Réfléchir à long terme 
  • Savoir déléguer
  •  Poser des limites
  • Gagner du temps
  • Faire des pauses
  • Prendre du temps pour soi

Et si la cause du problème se trouvait dans la subjectivité profonde des acteurs ?

Nous pensons qu'il faut aller chercher du coté des motivations intrinsèques la cause principale du problème. S'appuyant sur plusieurs enquêtes européennes,  Lucide Davoine et Dominique Meda ont montré, en particulier dans leur article "Quelle place occupe le travail dans la vie des français par rapport aux Européens  que le travail avait une place bien singulière dans la subjectivité des salarié(e)s français(e). Alors que 40% des danois et des anglais déclare que le travail occupe une place "très importante" dans leur vie, les français sont 70% à l'affirmer. 

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation. Les enquêtes montrent notamment que la place que prend le travail dans une société est à mettre en relation avec 3 facteurs :
- L'éthique du devoir : Le travail serait un devoir à l'égard de la société  (Inglehart, 2000)
- Le taux de chômage: La valeur accordée au travail serait plus importante dans les économies caractérisées par une insécurité professionnelle  (Baudelot, Gollac, 1997)
- Le travail permet la réalisation de soi : "Les Français sont 42 % à penser qu’ils « s’accomplissent souvent dans le travail » pour une moyenne européenne de 30 % (Solom, 2006). Ils plébiscitent les notions d’accomplissement et de fierté alors que les Britanniques, par exemple, évoquent plus spontanément l’idée de routine, marquant un rapport plus distancié au travail. On retrouve ici les idées développées par Philippe d’Iribarne (1989, 2006) : les valeurs françaises opposent le travail « vil » au travail « noble », qui échappe à la logique du marché, pour s’appuyer sur une logique interne, celle de l’honneur du métier(Solom, 2006 ; TNS Sofres, 2007)" (Meda, 2009)

Les deux derniers facteurs semblent avoir un poids prépondérant qui peuvent expliquer l'attachement qu'ont les français à leur travail. Mais leur position, comme le soulignent les auteurs est paradoxale car ils s'en plaignent. Cela est probablement dû aux mauvaises conditions de travail imposées par des stratégies économiques encore trop largement fondées sur la compétitivité prix, comme nous l'avons montré à maintes reprises. (Pour approfondir voir  L'enquête "Parlons travail"  ). 

La ligne du temps : un outil pour consolider le projet de vie

La ligne du temps est un outil utilisé au départ en histoire pour représenter une chronologie d'événements. On la retrouve aussi en narratologie où elle est utilisée pour reconstruire un récit de vie, (Le projet "Raconter la vie" de Pierre Rosanvallon est de ce point de vue particulièrement intéressant).  Il existe même des outils informatiques en libre accès pour la modélisation.

La PNL a repris cet outil pour l'appliquer à la résolution de divers problèmes psychologiques. Selon les auteurs, il y a vraiment plusieurs façons de l'utiliser. Nous proposons dans cet article la version utilisée lors des séminaires Templus pour explorer le projet de vie. Nous partons en effet de l'hypothèse que l'invasion du professionnel sur le personnel est lié à la fragilité du projet de vie. Un projet de vie clarifié est certainement la meilleure garantie pour bien gérer son temps. Mais cela demande un minimum d'investissement pour réaliser cette exploration. La ligne du temps de ce point de vue constitue un appui précieux qui complète sérieusement toutes les méthodes classiques proposées dans les manuels de gestion du temps. 

Pour réaliser cette exploration, la première étape consiste à imaginer pendant quelques instants la forme de sa propre ligne du temps en intégrant le passé, le présent et le futur. 

Faire danser son esprit sur la ligne du temps pour identifier son projet de vie

Le principe de la méthode est simple. C'est en identifiant plus clairement son propre projet de vie que le sujet pourra rétablir un équilibre  entre sa vie professionnelle et sa vie professionnelle. Cela passe par la  réactivation de l'Idéal du Moi qui constitue un élément fondateur de la subjectivité.  

Il est essentiel pour individu d'intégrer les messages envoyés par cette instance,  S'en éloigner trop longtemps n'est pas sans danger pour l'équilibre personnel; c'est même, selon la psychanalyse, une des causes essentielles de la perte de l'estime de soi; dont on connait l'importance en terme de source d'énergie. A l'inverse en se rapprochant des exigences de cette instance, l'estime de soi est renforcée. Le lien entre cette instance et le haut de la pyramide de Maslow ainsi que la théorie des motivations intrinsèques d'Hertzberg est évident. 

Pour reprendre contact avec cette instance, il est important de suivre un processus qui passe par un séquencement précis. Ce processus a été intitulé par ses concepteurs "Ombres et lumières" fortement inspirés par la PNL. 

1° étape : Evacuer les soucis du Présent 
Cette première étape vise à éviter de construire un projet qui soit une réaction à des préoccupations du moment, en d'autres termes à la charge d'anxiété que chacun porte en lui. 
1.1 Pour cela, il s'agit de faire la liste de toutes les préoccupations qui correspondent aux tâches inachevées du moment
1.2 Puis de faire la liste sur une autre feuille de tous les réalisations obtenues au cours des 12 derniers mois
1.3 Pour chacune d'entre elles, il convient de formaliser les aptitudes, compétences ou ressources mobilisées en indiquant ensuite leur degré de transférabilité. 
1.4 Fort de ce retour sur soi positif, il est possible ensuite de revenir sur les soucis et les préoccupations du moment en élaborant un plan d'actions. On ressentira alors un certain soulagement. Cela est tout simplement lié au fait qu'on est sorti d'une certaine forme d'inhibition d'action. 

2° Etape : Retour à la source des motivations intrinsèques et projection vers le futur
Après cette étape qu'on peut considérer comme une forme de catharsis, il s'agira de faire émerger, les idéaux qui animent le sujet. 
2.1 On commence par revenir au passé lointain en essayant de retrouver les expériences du passé les plus lointaines et les plus significatives. 
2.2 Fort de ces souvenirs narcissiquement euphorisant, on pourra ensuite se demander ce qui sera pour soi d'abord une réussite, puis un échec.
2.3 Faites ensuite la liste de toutes les personnes qui ont été pour vous une source d'inspiration et ou que vous admirez
2.4  Pour chaque élément, on se demandera alors quelles sont les compétences et surtout les valeurs qui ont été mobilisées à cette occasion. Pour définir les valeurs clés qui ont été à l'oeuvre, on pourra s'appuyer sur la liste des 19 valeurs clés du psychologue américain Schwartz   ou cette liste de 284 valeurs 
2.5 Faites la liste des compétences, aptitudes, ressources et valeurs mobilisées et hiérarchisez les
2.6 A partir de la faites la liste des 7 priorités principales que vous aimeriez réaliser pendant les 12 mois suivants 
2.7 Quelle est la première action que vous allez mettre en oeuvre 

 

La tehnique PNL a l'origine du processus "Ombres et Lumières"


Bibliographie et sitographie


Notez
Lu 657 fois

Nouveau commentaire :

Editorial | Le Temps de l'Action | Le Temps des Equipes et des Projets | Le Temps de la Strategie | Le Temps des Valeurs | Chroniques impertinentes | Web TV du Management


Recherche