Connectez-vous S'inscrire

Le Management au service de l'Intelligence Collective de l'Action

Anthropologie du Management et des Organisations

Jeudi 24 Avril 2014
5:15

1.25 Télephonez en voiture pour gagner du temps... Oui mais avec prudence



L'abonnement payant permet d'accéder à des contenus plus approfondis. S'il s'agit d'un module de E-formation, il faut passer par la boutique "Catalogue de E-formation" (Voir Espace E-formation).
1.25 Télephonez en voiture pour gagner du temps... Oui mais avec prudence
Rédigé le Mardi 30 Mars 2010

Commentaires articles

1.Posté par Simon Valcoda le 09/05/2010 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est bien évident que le fait d’utiliser son téléphone portable en conduisant est dangereux. La question ne se pose plus car le décret n°2003-293 du 31 mars 2003 interdit explicitement l’usage d‘un téléphone portable en voiture. Il est tout de même possible d’utiliser des kits mains libre car l’usager ne tient plus le téléphone, il reste en état et en position d’exécuter toutes les manœuvres qui lui incombent.Malgré cette autorisation, des accidents dû à l’utilisation de kit mains libre existent car il existe deux types de personnes : monochrome et polychrome. Le sujet monochrome a un niveau de concentration plus profond mais reste moins à l’aise en faisant plusieurs choses à la fois. Il n’est pas compliqué de faire un test afin de se rendre compte si nous sommes plutôt monochrone ou polychrone mais il est très difficile voir discriminatoire de créer une loi interdisant l’usage du kit main libre pour les sujets monochromes. Faut-il alors interdire complètement tout usage téléphonique dans une voiture ou bien faire passer un test dans les autos écoles afin de donner des conseils aux sujets monochrones ?

2.Posté par BAZIN Pierre-Alexandre DUMAS Clarisse LAMBERT Valentin SINQUIN Nolwenn le 06/02/2012 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le téléphone est pour certains comme les commerciaux par exemple un outil de travail indispensable. En effet, sans ce dernier, ils ne peuvent travailler.
Aujourd’hui les kits mains libres existent pour pallier à cette nécessité mais ils ne résolvent pas le problème principal qui réside dans la conversation téléphonique en elle-même.

Ainsi, au-delà du caractère polychronique ou monochronique de l’individu et de la prise de l’appel, le véritable danger se situe dans la focalisation de l’attention qui se produit lors d’un appel contrairement à une même conversation avec son passager. Des chercheurs de l’Université de L’Utah ont effectué des tests sur des conducteurs à qui des mêmes instructions de directions ont été fournies par téléphone ou par le passager. Les résultats montrent que lorsque le conducteur était au téléphone le risque de rater la sortie était quatre fois plus élevé mais aussi que des erreurs de conduite étaient plus fréquentes : franchissement de lignes, vitesse irrégulière…
La nuance réside dans le fait que le passager partage la vision de la route avec le conducteur. Il est donc plus à même de lui indiquer les directions au moment souhaité mais il peut aussi comprendre une moins forte implication du conducteur dans la conversation durant une courte période.

Source Etude Université de Utah de Franck Drews publiée dans le Journal of Experimental Psychology : Applied

3.Posté par François GIRIN le 06/02/2012 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le caractère de plus en plus indispensable que prennent les télécommunications nous forcent aujourd'hui à faire des lois pour limiter les abus que nous connaissons aujourd'hui. Si le téléphone portable est un danger pour la sécurité routière, il l'est surtout pour la vie personnelle des cadres supérieures. La plupart des grosses entreprises aujourd'hui proposent à leurs cadres supérieurs téléphones portables et ordinateurs portables. Si cela peut s'apparenter à un cadeau de bienvenue pour certains, cela peut vite se transformer en piège de l'employeur. Les cadres supérieurs sont souvent réprimandés par la suite s'ils ne consultent pas leurs Mails et laissent allumés leurs mobiles en dehors des horaires de travail ET pendant leurs vacances. L'omniprésence des communications et leurs essors peuvent agir sur le bien-être des managers et détruire leurs vies personnels. Si l'addiction aux technologies de communications est un danger sur la route, on remarque aussi que cela peut se retourner contre l'usager et transformer sa vie sociale. La loi peut punir les usagers de téléphone en voiture, mais elle ne sait pas encore punir les entreprises exploitant ces moyens pour forcer des heures supplémentaires à leurs cadres. On peut tout de même noter qu'il existe des exceptions: Orange France Telecom dans le cadre d'une convention syndicale, empêche les employeurs à contraindre leurs salariés à utiliser leurs téléphones et Emails en dehors des heures légales.

4.Posté par Valentin BOUTOLLEAU le 19/02/2012 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aujourd’hui le code de la route à évoluer et stipule clairement qu’il est interdit de téléphoner au volant. En fait ce qui est interdit est d’avoir un téléphone dans les mains. C’est pourquoi des parades ont été créées afin que les automobilistes puissent utiliser leur téléphone en conduisant. Nous ne comptons plus les systèmes mains libres permettant aux utilisateurs de brancher une oreillette, ou encore les systèmes centralisés. Aujourd’hui, d’autres parades arrivent. Les conducteurs peuvent envoyer des messages sans même les saisir. Certains Smartphones sont maintenant équipés de dictaphone capable de transcrire nos paroles en message texte sans presque aucune erreur. Cependant s’il est vrai que les utilisateurs peuvent utiliser leur deux mains pour conduire, l’esprit est, et reste, préoccupé par la conversation téléphonique ou le texto que l’on est en train de dicter. L’individu n’est pas uniquement concentré sur la route et ses dangers. Ses temps de réaction s’allongent, et les accidents se multiplient. Là est la vraie problématique. L’individu est-il réellement capable de faire 2 choses à la fois. Peut-il être suffisamment concentré sur deux actions ? Mais ce qui est bon pour le téléphone portable pourrait aussi y être, pour d’autres choses : lorsque que le conducteur discute avec un des ses passagers ou ses enfants à l’arrière, lorsque le conducteur change de station radio ou chante dans la voiture… Il apparait évidant que même si l’on pense pouvoir agir sur plusieurs terrains en même temps l’une des actions requiert d’avantage de concentration ce qui est préjudiciable à l’autre action. Le gain de temps est alors minime, il faudra reprendre l’action qui a été « bâclé » par manque de concentration.

Valentin Boutolleau
Magali Chambonnière

Nouveau commentaire :

Editorial | Le Temps de l'Action | Le Temps des Equipes et des Projets | Le Temps de la Strategie | Le Temps des Valeurs | Les Sommets des Dirigeants