Connectez-vous S'inscrire
Management : Les 4 Temps du Management
4 Temps du Mana 4 Temps du Mana
Les 4 TEMPS du MANAGEMENT

Il est temps de réinventer le management


Le Temps du Management

Répondre aux critiques


Répondre aux critiques que les autres peuvent faire à notre sujet avec la méthode ERD

Pour répondre aux critiques négatives, le docteur Fanget propose un processus en 3 étapes :
E comme Enquêter
R comme Reconnaître
D comme Décider

L'enquête consistera à poser des questions ouvertes apportant des informations précises :
- Sur les faits (qui, que, quoi, où, comment, qu'est-ce qui, qu'est-ce que ? etc.).
- Sur les émotions (qu'est-ce que cela vous fait, que ressentez-vous quand vous me reprochez ceci ?).
La reformulation sera largement utilisée afin d'éviter le risque de malentendu entre ce qui a été dit et ce qui a été compris. Par exemple : si j'ai bien compris ce que tu me reproches, c'est ça... et cela te fait ça...

L'enquête doit permettre d'identifier objectivement si la critique est faite pour blesser (critique destructive) ou si la critique est faite pour aider (critique constructive). Cette enquête permet aussi de réduire les risques d'interprétation négative d'un message neutre ou positif.
Pour faciliter l'enquête négative, il est conseillé d'utiliser la reformulation en reprenant les termes utilisés par l'autre ; d'autre part, il est possible de demander à l'autre ce qu'il aurait fait dans cette circonstance: " Ah bon, et toi comment aurais-tu fait ? ".

Reconnaître : s'ouvrir aux critiques qui portent sur des faits
Si la critique est constructive, alors il importe de la reconnaître. Cela témoigne de l'empathie envers celui qui formule la critique.
La reconnaissance porte sur :
- Les faits, l'erreur (si les faits reprochés sont réels). Par exemple : " Oui c'est vrai que j'étais en retard à nos derniers rendez-vous. "
- Les émotions chez l'autre (si les faits reprochés ont réellement gêné l'autre). Par exemple : " Je comprends que tu aies été gêné par mon retard. "

D = Décider
Cette étape semble alors naturelle lorsque l'enquête et la reconnaissance ont bien été réalisées. Elle correspond finalement à la réponse au message négatif. La personne prend alors la position d'émetteur. Sa décision pourra se faire selon 3 directions :
- Changer de comportement : " Je ferai un effort pour être à l'heure à nos prochains rendez-vous. " C'est l'affirmation de soi positive.
- Ne pas changer de comportement : " Je suis désolé, mais il m'est très difficile d'être à l'heure actuellement. " C'est l'affirmation de soi négative.
- Chercher un compromis : " Si je n'arrive pas à l'heure, pourrais-je te joindre sur ton portable ? "
 
  • Lorsque la critique est vague, floue ou manipulatrice : pratiquez le brouillard
Enquête
Puis répondre de façon vague :
- c'est possible,
- peut-être,
- c'est ton opinion.
Ne pas discuter la critique
 
  • La critique est blessante, mais la relation doit être préservée : le DESC sur la forme
Enquête.
Puis, faire à son tour une critique portant sur la forme de la critique :
D = décrire la façon de formuler la critique (critique blessante),
E = émotions négatives face à la critique blessante,
S = solution proposée (critique constructive),
C = conséquences positives pour le sujet et pour la relation.
 
  • La critique est blessante, la personne est menacée : le refus de la forme
Respirer, souffler.
Puis décrire la situation : " Tant que vous me parlez sur ce ton. "
Refus de la discussion : " Il n'est pas question que je vous écoute. "
Utilisation du non verbal : partir, faire un signe négatif de la main, détourner le regard.

Pour résumer:
E comme Enquêter
R comme Reconnaître
D comme Décider



Lu 519 fois
Notez
Lu 519 fois

Nouveau commentaire :

Le Temps de l'Action | Le Temps du Management | Le Temps de la Stratégie | Le Temps des Valeurs