Connectez-vous S'inscrire
Management : Les 4 Temps du Management
Les 4 TEMPS du MANAGEMENT

Il est temps de réinventer le management


Histoires et Metaphores

L'Ane chargé d'éponges et l'Ane chargé de sel


Un Anier, son Sceptre à la main,
Menait, en Empereur Romain,
Deux Coursiers à longues oreilles.
L'un, d'éponges chargé, marchait comme un Courrier ;
Et l'autre, se faisant prier,
Portait, comme on dit, les bouteilles :
Sa charge était de sel. Nos gaillards pèlerins,
Par monts, par vaux, et par chemins,
Au gué d'une rivière à la fin arrivèrent,
Et fort empêchés se trouvèrent.

L'Anier, qui tous les jours traversait ce gué-là,
Sur l'Ane à l'éponge monta,
Chassant devant lui l'autre bête,
Qui voulant en faire à sa tête,
Dans un trou se précipita,
Revint sur l'eau, puis échappa ;
Car au bout de quelques nagées,
Tout son sel se fondit si bien
Que le Baudet ne sentit rien
Sur ses épaules soulagées.
Camarade Epongier prit exemple sur lui,
Comme un Mouton qui va dessus la foi d'autrui.
Voilà mon Ane à l'eau ; jusqu'au col il se plonge,
Lui, le Conducteur et l'Eponge.
Tous trois burent d'autant : l'Anier et le Grison
Firent à l'éponge raison.
Celle-ci devint si pesante,
Et de tant d'eau s'emplit d'abord,
Que l'Ane succombant ne put gagner le bord.
L'Anier l'embrassait, dans l'attente
D'une prompte et certaine mort.

Quelqu'un vint au secours : qui ce fut, il n'importe ;
C'est assez qu'on ait vu par là qu'il ne faut point
Agir chacun de même sorte.
J'en voulais venir à ce point.

Jean de La Fontaine - 10e fable du livre II
 

La morale de cette fable est claire. Chaque cas est unique et doit être analysé tel quel. Ce qui était bon dans un cas , n'est pas forcément bon dans l'autre.
Vous laissez à ce vieux renard de Robert la gestion d'un budget de 30 M €, mais vous encadrez de très près ce jeune apprenti dans la réalisation de son premier devis.
Cela vous semble évident ? Pas toujours. Sortir des schémas mentaux habituels, s'affranchir des réflexes professionnels, n'est pas toujours tâche facile. Il faut une bonne dose de recul pour comprendre le pourquoi de ses actions. Pourquoi est-ce que j'agis différemment dans ce cas-là ou avec cette personne-là ? Dans quel but ? Pour quel avantage ?
Sans cette réflexion, la solution de facilité reste : " je ne vais pas lui confier cette tâche, j'aurai plus vite fait de le faire que de lui montrer... ". D'accord. Pourquoi pas. Mais ça dépend de qui et du contexte. Est-il âne chargé d'éponges ou âne chargé de sel ?
 

Notez
Lu 8 fois

Nouveau commentaire :

100 Fiches outils | Histoires et Metaphores | Citations